• 08.04.2020

    Archétype

    Milton Erickson et les archétypes .

    Avant d’aller plus loin, voici une définition acceptable de l’archétype dans la psychologie des profondeurs de Jung : Jung définissait l’archétype comme un principe premier et référent, l’image primordiale qui prit naissance symboliquement du temps ou l’âme était séparée du corps. L’archétype est dépendant du concept d’inconscient collectif. Carl Gustav Jung découvre lors de sa confrontation avec les complexes inconscients la possibilité de les personnifier .

    Milton Erickson se situant dans le cadre des thérapies brèves va par l’hypnose rentrer en contact avec les personnages intérieurs de ses patients. Il acquiert la certitude au cours de sa longue expérience que « l’inconscient est là à trois pieds de lui, qu’il l’écoute et comprend ses suggestions ».
    Après avoir constaté au début de sa pratique qu’il essayait trop de diriger les personnages intérieurs de ses patients par des suggestions directes, il va développer son approche "utilisationnelle" car comme dans l’imagination active, ne pas tenir compte de la vie propre de nos complexes inconscients conduit à des résultats thérapeutiques superficiels

    Jung et Erickson vont avoir la certitude que nous vivons en permanence dans un état modifié de conscience sous l’influence de nos personnages inconscients.
    La pratique fondamentale n’est pas de créer un état hypnotique qui est l’état d’inconscience naturel dans lequel nous vivons tous et toutes, mais bien de faire sortir les personnes de l’état d’inconscience dans lequel elles vivent.
    Le rêve est l’activité naturelle de l’inconscient qui continue en permanence à l’état diurne.

    Comme Jung, Erickson avait voulu connaitre ce qui était archétypal chez le patient . L’archétype peut expliquer à lui seul un comportement défini comme irrationnel par le sujet . Ce qu’il ne sait pas c’est le profil de l’archétype qui est caché dans l’ombre du problème . Il est donc bon dans le travail de recherche et de rigueur autour de la pratique de l’hypnose de s’intéresser aux racines d’un peuple, d’un pays, d’une nation. Nous portons en nous cette poussière d’Etoile et parfois son sens pèse aussi lourd que l’environnement dans le quel nous grandissons ou les mémoires familiales dont nous héritons . Ainsi nous pouvons mieux créer lorsque nous savons que le sujet est issu d’autres racines, d’autres territoires ou les coutumes sont différentes, il nous faudra parfois contacter d’autres unités premières pour l’aider .