• 04.03.2020

    Différents états modifiés de conscience (EMC)

    Différents états modifiés de conscience ( EMC)

     

    Le quartier général de nos émotions c’est le cerveau et plus particulièrement l’hypothalamus. Il y a environ 100 milliards de neurones dans notre cerveau. Toutes les secondes notre cerveau traite des millions d’informations dont nous n’avons pas conscience: le cerveau n’est jamais au repos.

    Nous avons des états de conscience différents à cause de l’activité permanente de notre cerveau et des contextes que nous vivons émotionnellement.

    Ce que nous allons appeler les états modifiés de conscience existe dans le domaine médical : le coma, un arrêt cardio-vasculaire, une prise médicamenteuse erronée, un choc, tout cela va altérer le fonctionnement normal du cerveau. La médecine peut par exemple volontairement choisir de modifier un état de conscience: le coma artificiel, l’anesthésie, et aujourd’hui l’hypnose.

    Hypnose vient du mot grec coma, sommeil. En fait, l’état modifié de conscience qui correspond à l’hypnose pourrait être un état plutôt d’hypervigilance mais d’une autre forme de conscience. On est hyper conscient, on pourrait même parler d’un état de conscience élargie. L’hypnose permet de créer du mouvement, de sortir du blocage, de se reconnecter à sa sensorialité . Il s’agit de développer le perceptuel pour le faire cohabiter avec intellectuel.

    Autre cas d’état modifié de conscience : la transe chamanique. Petite définition du chamanisme : celle de la Mongolie par exemple. Terre primitive du chamanisme s'il en est, seulement 30 chamans dans ce pays pour 3 millions de personnes. On ne devient pas chaman en Mongolie, on est « désigné par les esprits ». Selon la tradition les chamans sont désignés par les esprits pour remettre de l’harmonie dans l’univers. En effet les esprits communiquent par le système de l’intuition en Mongolie. Les esprits sont des entités qui sont responsables de l’harmonie dans le monde. Si l’humain par exemple ne respecte pas son intuition et bien lui-même a créé une rupture. L'induction de la transe chamanique se fait par le biais du son du tambour.

    Ce sont les ondes téta et Delta qui vont être stimulées dans une synchronisation des zones cérébrales, ce qui favoriserait le bien-être de l’individu ainsi que de meilleures performances mentales et intellectuelles puisque la logique du cerveau gauche et la créativité du cerveau droit agissent alors en synergie. En même temps le paradoxe, c’est de voir que le cerveau dans ces instants de transe atteint aussi des états dits pathologiques. Bien sûr en sortie de transe l’activité cérébrale redevient tout à fait normale. Elle permet néanmoins de se connecter au cerveau perceptif par opposition au cerveau spéculatif.