• 26.07.2020

    Anorexie et boulimie

    Anorexie 

     

    L'anorexie mentale se caractérise par une alimentation insuffisante par rapport aux besoins physiologiques, par des perturbations de la perception du corps liées à l’estime de soi et par un refus de prendre du poids même lorsque le corps est très amaigri. Dans 50 % des cas, l’anorexie mentale peut être associée à des épisodes boulimiques. Elle se distingue de l’anorexie, simple perte de l’appétit plus ou moins temporaire, souvent consécutive à une maladie somatique ou à un état anxieux.

     C’est dans le rapport à la mère que le corps de l’enfant va s’épanouir ou non. Dans le cas d’anorexie suivie de crise de boulimie puis de vomissement , il y a le besoin de conserver un corps dans la plus pure expression du vide, puis de combler ce vide pour enfin retrouver la pureté absolue en rejetant les aliments . Les témoignages indiquent, que l’enfant très proche de sa mère, dans une perception que nous pouvons appeler « fusionnelle », va ressentir quasiment in utero les problématiques de la mère, puis va vouloir la défendre pour ensuite lui en vouloir de l’avoir fait souffrir. Il sera donc très difficile pour une personne anorexique de renoncer à son état , ce qui signifierait qu’elle a renoncé au fait de montrer sa souffrance , pire encore qu’elle aurait pardonné. C’est donc une approche multi-factorielle, reconstruction du moi, état de séparation et de réconciliation, accepter de vivre l’ambivalence de la bonne nourriture qui peut aussi embarrasser sur un plan physique . Un travail de réappropriation du corps devra se mettre en place, par phase répétitive . L’estime de soi est au centre du processus, de même l’hypnose va donner la possibilité de revisiter certaines phases du passé qui sont à l’origine du problème . Le travail est lent et même un changement positif peut s’avérer angoissant pour le sujet . Les motivations qui amènent une personne victime de TCA ( trouble du comportement alimentaire) à changer quelque chose sont souvent liés à la volonté de créer des liens sociaux, comme la rencontre amoureuse ou le lien amical, le changement professionnel etc…

     

    Boulimie/Compulsion alimentaire    

     

    La boulimie se manifeste par des crises compulsives d’ingestion de grandes quantités de nourriture, suivies de comportements compensatoires inappropriés (vomissements, jeûne, exercice physique excessif, etc.).L’hyperphagie boulimique, ou accès d’hyperphagie, se présente sous la forme d’épisodes récurrents de crises de boulimie mais sans comportements compensatoires associés. Ces types de postures alimentaires sont liées la plupart du temps à une succession de frustrations . Dans notre éducation, on nous apprend relativement tôt , quasiment dès la naissance qu’un mouvement émotionnel ( pleurs, fatigue, puis perte d’un objet, empêchement ,etc…) sera compensé par de la nourriture : à la fois pour détourner le sujet et aussi comme récompense . Dans le premier cas il s’agit d’une sidération qui va donner place à une frustration, qui elle-même laissera la place à la culpabilité, qui aura donné naissance à une nouvelle frustration qui sera compensée par une compulsion, le cercle est totalement en roue libre . Un travail hypnotique visant à poser des limites, pour éviter les invasions alimentaires, verbales et relationnelles . Le style sera plus directif dans le script que suggestif, induire la notion du geste pour renforcer la limite prend également tout son sens .